Aérospatial et défenseMay 23, 2024

New Space : embarquement immédiat pour relever les défis de demain

Le paysage spatial attire des entreprises et de startups, explorant de nouveaux espaces commerciaux grâce aux entreprises iconiques.
header
Avatar Mariam Sedaeva

Longtemps considéré comme le terrain d’innovation exclusif des agences gouvernementales, le paysage spatial attire désormais de nombreuses entreprises et startups. Leur objectif : repousser les limites de la connaissance mais aussi défricher de nouveaux espaces commerciaux. Si le phénomène n’est pas récent, il s’accélère considérablement, grâce à des entreprises iconiques qui ont démontré qu’il était possible de faire bouger les lignes.

L'espace

Depuis les années 2000, de nombreuses entreprises privées ont commencé à investir dans le domaine spatial. SpaceX, Blue Origin, Virgin Galactic, OneWeb, et Planet Labs sont les exemples les plus célèbres qui illustrent une véritable tendance de fond. Les ambitions ? Elles diffèrent selon les acteurs en présence. Quand SpaceX joue un rôle majeur dans la transformation de l’industrie spatiale en réduisant les coûts de lancement grâce à des technologies réutilisables, Virgin Galactic préfère miser sur une offre de tourisme spatial. D’autres en revanche ont des projets encore plus étourdissants, pouvant aller jusqu’à la colonisation durable de Mars. Autour des porte-étendards de l’industrie spatiale privée, on trouve une nébuleuse d’acteurs de taille plus modeste sur le plan capitalistique ou organisationnel mais dont le potentiel d’innovations ne connaît pas de limite. Cet univers est complexe et exigeant. Il combine des défis majeurs sur le plan de la réglementation, de la concurrence ou, tout simplement, de la viabilité économique.

New Space : partir sur de bonnes bases

Cette nouvelle ère spatiale entrepreneuriale, également appelée New Space connaît un essor fulgurant. Le potentiel, tant sur le plan technologique que business est colossal mais parce que tout ou presque est à inventer, il est capital d’engager l’innovation sur des bases, notamment sur le plan du développement durable. Un enjeu uniquement pour notre planète ? Pas vraiment ! En effet, alors que la conquête de la Lune, avec l’implantation de bases accueillant des êtres humains se profile dans un avenir proche (ouvrant ensuite la voie à la colonisation de Mars), tout ou presque doit pouvoir être recyclé. L’eau, l’air, la nourriture, les champs d’exploration sont innombrables et pourront sans doute constituer des pistes majeures pour repenser nos usages sur Terre.

Dans ce contexte d’idéation débridée, il faut pouvoir élargir le champ des possibles. La simulation numérique et le jumeau virtuel s’imposent dès lors comme des leviers précieux à actionner pour concevoir des solutions, des équipements, tout en évaluant des milliers d’hypothèses techniques dans des environnements numériques. La plate-forme 3DEXPERIENCE s’impose alors comme une réponse évidente pour des ingénieurs en attente de solutions puissantes et agiles au service de l’innovation. Un outil, mais aussi un écosystème indispensable pour gagner la course contre le temps dans laquelle se sont inscrites les acteurs du New Space. « Nous aidons à créer un contexte dans lequel les startups peuvent à la fois mûrir leurs idées plus rapidement et développer un réseau pour accélérer les opportunités financières et commerciales », indique Florence Verzelen, EVP Industry, Marketing & Sustainability pour Dassault Systèmes.

« Nous aidons à créer un contexte dans lequel les startups peuvent à la fois mûrir leurs idées plus rapidement et développer un réseau pour accélérer les opportunités financières et commerciales » – Florence Verzelen

Un double enjeu de durabilité et de sécurité…

Le développement durable appliqué à l’industrie spatiale, c’est aussi éviter d’exposer à la terre à de nouveaux dangers au premier rang desquels, la pollution spatiale. Alors que les lancements de satellites se multiplient de façon exponentielle, on dénombre plus de 3400 satellites en rotation autour de notre planète. Un chiffre qui pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers dans les trois prochaines décennies selon les spécialistes. Cette pollution spatiale est un enjeu majeur. En effet, plus il y a de satellites en orbite, plus il y a de risques de collisions entre eux. Des collisions susceptibles d’entrainer des réactions en chaîne, multipliant les débris spatiaux pouvant à leur tour entraîner d’autres collisions causant des dommages sur des satellites essentiels de communication, de navigation, de prévisions météorologiques. Avec la plate-forme 3DEXPERIENCE, les acteurs du spatial peuvent développer des solutions innovantes d’ingénierie, de fabrication et d’exploitation, en modélisant des missions virtuelles, qui contribuent à anticiper ces risques et à envisager des mesures correctrices qui seront les garantes de la durabilité des activités spatiales et de la sécurité.

Interstellar Lab – Les modules Ebios, une combinaison de plusieurs unités à environnement contrôlé qui communiquent via des sas (rendu 3D).
Interstellar Lab – Les modules Ebios, une combinaison de plusieurs unités à environnement contrôlé qui communiquent via des sas (rendu 3D).

Des réalisations concrètes…

Avec la plate-forme 3DEXPERIENCE, Dassault Systèmes permet de repenser et de redéfinir les contours de l’ingénierie spatiale. Des startups comme Interstellar Lab ou Anywaves s’en sont déjà saisies. Elles exploitent la simulation, les jumeaux virtuels, autant que l’impression 3D (notamment pour Anywaves) pour accélérer l’innovation et identifier les meilleurs biais techniques afin d’avancer à grand pas. En effet, contrairement aux agences gouvernementales du passé, les acteurs du New Space sont confrontés à des enjeux capitalistiques et financiers qui raccourcissent le « time-to-maket ».

Pour témoigner de son engagement auprès des acteurs de cette nouvelle industrie spatiale, Dassault Systèmes a fait le choix de s’impliquer en tant que Sponsor silver aux côtés du salon Paris Space Week  qui s’est déroulé les 9 et 10 mars 2023 à Paris Expo Porte de Versailles. En parallèle de ses prises de parole sur cet événement phare de l’industrie spatiale, Dassault Systèmes a également organisé un événement hybride le 8 mars 2023 sur le Campus Vélizy de Dassault, intitulé New Space Networking. La posture de Dassault Systèmes ? Favoriser la rencontre entre les leaders du New Space (comme le CNES, l’ESA, Audiacia ou encore Airbus Defence and Space), et les start-ups les plus disruptives (comme deltaVision, Ininite Orbits, Stellar, Promethée ou Spacedrone…), et ensemble inventer un avenir porteur de sens… en prenant (vraiment !) de la hauteur !

Cet événement faisait alors écho à l’organisation de la Paris Space Week dont l’édition 2024 (qui s’est déroulée les 12 et 13 mars) a permis à Delphine Zinck, Business Consultant pour Dassault Systèmes d’animer une conférence dédiée à un enjeu majeur : l’optimisation des satellites pour un espace plus durable. Maintenance physique des satellites, mais aussi maintenance logicielle pour prolonger la durée de vie des satellites, autant d’enjeux sur lesquels l’offre de valeur de Dassault Systèmes peut apporter des réponses pragmatiques. Le potentiel de la réalité virtuel et du jumeau numérique, directement intégrés dans la plate-forme 3DEXPERIENCE constitue une voie à explorer pour une industrie qui se développe de façon exponentielle…

Pour aller plus loin et mieux comprendre, l’influence que les solutions de Dassault Systèmes peut exercer sur l’industrie du News Space, visionnez, en replay, l’atelier animé par Delhpine Zinck.

Ce contenu vous a plu ? Voici des contenus additionnels: 

Se tenir informé

Recevez des mises à jour mensuelles sur du contenu à ne pas manquer.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous ici pour recevoir une mise à jour mensuelle sur nos derniers articles.